Redshirts, John Scalzi

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

Années 2460. L'enseigne Andrew Dahl vient d'être affecté à bord de l'Intrépide, le prestigieux vaisseau amiral de l'Union universelle. Génial ! Pas tout à fait. Les jeunes recrues de l'équipage ne tardent pas à s'en apercevoir, les sans-grade comme eux ont une fâcheuse propension à trouver une mort spectaculaire au cours des missions d'exploration alors que leurs supérieurs – le commandant, le premier officier scientifique et l'héroïque lieutenant Kerensky – s'en tirent toujours à bon compte. Il faut bien l'admettre : les « redshirts » sont éminemment périssables. Compris. S'ils tiennent à survivre en dépit de la couleur de leur tenue, Andrew et ses compagnons sont condamnés à résoudre le mystère et à trouver une parade.


Chronique :

Au départ, en lisant la quatrième de couverture de ce roman, j'ai crains une "simple" parodie, un truc sans saveur comme celle tirée du Seigneur des Anneaux. Mais, fan de Star Trek Next Generation, j'ai cédé à la tentation et je ne le regrette pas. Car si Redshirts est effectivement une parodie de cette série, l'histoire qu'il contient n'en est pas moins intéressante et bien construite, avec un véritable fond, une réflexion, même. Dès lors, les aventures d'Andrew et de ses amis en deviennent agréables à lire et l'on se demande comment ils vont se débrouiller pour se tirer de la mouise dans laquelle ils se trouvent plongés bien malgré eux.

L'univers créé par John Scalzi est donc largement inspiré de celui de Star Trek, jouant le space opera à fond, avec un côté ridicule (puisqu'il s'agit d'une parodie) qui lui permet d'introduire son histoire qui revêt l'apparence d'un étrange mystère (dont je ne dirai rien pour ne pas spoiler). Grâce à un style dynamique et des dialogues qui sonnent juste, l'ensemble est vraiment une partie de plaisir même si j'ai trouvé, au moins au début, qu'il y avait un peu trop de personnages principaux (j'ai mis du temps à bien me les approprier).

Par contre, je n'ai pas aimé la seconde partie du livre, les "coda", dont j'ai vite abandonné la lecture.

Je ne regrette pourtant pas la découverte de ce roman, une parodie maîtrisée et portée par une intrigue bien construite, et je le conseille à tous ceux qui se moquent un peu des choix scénaristiques des séries de S.F, ou même aux fans de ces dernières !

Redshirts, John Scalzi
Éditions l'Atalante
331 pages
19 euros

0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés