Merlin, Les ailes de l'enchanteur, T.A Barron

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

L'heure est venue pour Rhita Gawr, l'esprit du mal, de lever son armée et d'envahir Fincayra. Afin de le vaincre, les habitants de l'île vont devoir unir leurs forces. Comment y parvenir alors qu'ils sont plus divisés que jamais ?
C'est à Merlin que revient cette difficile mission. Mais le temps lui est compté, et les dangers se multiplient...

Chronique :

Après la déception du tome précédent, j'attendais un sursaut pour ce cinquième tome qui marque la fin de la première partie du cycle consacré à la jeunesse de Merlin. Je n'ai guère été emballée, mais pas pour les mêmes raisons que le tome 4.

Ici, Merlin reçoit la visite de Dagda, venu l'avertir que Rita Gawr va tenter d'envahir Fincayra et qu'il doit, pour le contrer, rassembler tous les peuples de l'île. Si, pour certaines histoires, on pouvait presque se demander pourquoi c'était encore à Merlin de s'y coller, ici cela paraît logique, puisque le jeune homme bénéficie d'une certaine aura auprès des autres peuples. Par contre, la construction globale du récit m'a parue vraiment brouillonne, avec des longueurs sur certains détails plutôt gênantes. Du coup, le fait que ce tome soit plus épais que les précédents m'a donné le sentiment d'une certaine inutilité. Le côté dramatique en souffre énormément et je me suis beaucoup ennuyée à la lecture de cette histoire qui représente une transition entre les deux parties du cycle. Cela gâche l'effet et ne donne pas forcément envie de découvrir la suite. Le combat final ne m'a pas non plus convaincue, avec des méchants qui se laissent avoir bêtement suite à un quiproquo gros comme une maison.

L'autre point faible de ce tome réside dans le personnage de Merlin. D'habitude, le jeune garçon fait un peu plus preuve de jugeote alors que là, il apparaît sot, ayant beaucoup de mal à découvrir l'évidence qui crève les yeux du lecteur depuis un moment (même jeune). La découverte d'autres personnages ne sauve pas cet aspect, grosse ficelle utilisée pour faire durer l'histoire plus que de raison. L'apparition du nain Shim est une bouffée d'air frais et lui au moins est inséré à bon escient.

Le style de l'auteur, toujours bien adapté à son sujet, conserve son efficacité et son dynamisme... dommage que l'histoire ne soit pas en adéquation avec lui.

Ce tome signe la fin de la première partie du cycle de Merlin et il ne reste plus qu'à espérer que la seconde trouve un nouveau souffle. Personnellement, je pense que l'auteur aurait mieux fait de raccourcir sa saga pour tenir le lecteur en haleine plutôt que de choisir quelque chose d'aussi long.

La chronique du tome 1, Les années oubliées
La chronique du tome 2, Les sept pouvoirs de l'enchanteur
La chronique du tome 3, L'épreuve du feu
La chronique du tome 4, Le miroir du destin

Merlin, Les ailes de l'enchanteur
T.A Barron
Éditions Nathan
344 pages
15,90 euros
2 commentaires |
  1. Ah ben j'ai trouvé pour ma part que ce 5ième tome était excellent par rapport aux autres même si j'aurai aimé que Merlin soit un peu plus actif dans le regroupement des peuples. Il chasse une chimère qui n'était pas hyper utile à mon sens même si j'ai beaucoup aimé sa lutte et ses découvertes.

  1. Au début, je trouvais que c'était assez bien parti, puis les choses se sont gâtées. Comme toi, pour une aventure aussi importante, j'aurai préféré que l'auteur se concentre plus sur l'action de Merlin qui est, soi-disant, le seul à pouvoir unifier les peuples (alors qu'au final, ses amis en font plus que lui). Tout ça pour s'attarder sur une intrigue secondaire mal exploitée. Cela m'a vraiment déçue.

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés