Les étranges talents de Flavia de Luce, Alan Bradley

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

Été 1950. Le paisible manoir de Buckshaw est agité par de surprenants événements. Un oiseau mort, timbre collé au bec, est retrouvé devant la porte de la cuisine, un cadavre fait son apparition au beau milieu d’un plant de concombres, et le maître de la famille, le colonel de Luce, n’est plus lui-même. Le plus mystérieux ? Quelqu’un a subtilisé un morceau de l’écœurante tarte à la crème de Mme Mullet.
Avec son œil affuté et son laboratoire de chimie, c’est Flavia, l’une des trois filles de Luce, qui va mener l’enquête dans le passé tourmenté de son père.


Chronique :

Par hasard, je me suis retrouvée à lire ce premier tome des aventures de Flavia de Luce après avoir lu les deux suivants et, pour tout dire, je ne regrette pas. Car il me semble que je n'aurai pas acheté la suite si j'avais lu celui-ci en premier. Je vais tenter d'expliquer pourquoi.

Pour commencer, ce roman étant le premier de la série, la mise en place des personnages et du contexte revêt une importance particulière. Cela induit, parfois, quelques longueurs qui seraient passées inaperçues si d'autres n'y succédaient. En effet, l'auteur s'est appesanti sur des détails qui, ajoutés aux longueurs précitées, font un peu boule de neige pour provoquer une certaine lassitude par moments. C'est particulièrement dommage car l'intrigue imaginée ici aurait dû rimer avec tension extrême et suspens à couper le souffle. Flavia, pour sa première enquête, doit sauver son père, inculpé de meurtre. Rien que ça ! Je m'attendais donc à quelque chose de plus corrosif, d'haletant... mais non, la faute à ces quelques longueurs qui gâchent l'effet.

Malgré tout, cette enquête reste très intéressante et les personnages, hauts en couleur, rentrent bien vite dans la tête du lecteur qui s'imagine derrière les becs Bensen de Flavia. Transportée par un style incisif et délicieusement ponctuée des répliques acerbes de la jeune chimiste, l'histoire véhicule sans peine le côté désuet de l'époque, ainsi que la situation Ô combien particulière de la famille de Luce. Les décors, plantés avec un soin chirurgical sans pour autant s'étaler sur des lignes et des lignes, font aussi le bonheur de celui qui aime à se plonger dans l'ambiance si particulière de ces romans.

En résumé, une légère déception par rapport aux tomes suivants mais sans non plus tomber dans la lecture désagréable. Par contre, je maintiens, j'ai un peu de mal à comprendre son classement en jeunesse. Si l'héroïne n'a que onze ans, le style de l'auteur est plutôt abouti et les nombreuses références scientifiques risquent d'en rebuter plus d'un !

Les étranges talents de Flavia de Luce, Alan Bradley
MsK
369 pages
17 euros
2 commentaires |
  1. Je suis intriguée! Je l'ai vu à la bibliothèque, donc je vais essayer. Merci pour cette chronique qui me fera persévérer si je trouve ce tome moyen.

  1. J'avais trouvé cette lecture sympa mais sans qu'elle soit exceptionnelle ^^

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés