Les Haut-Conteurs, Roi vampire, Oliver Peru & Patrick McSpare

Auteur : Lauryn Libellés :

Résumé :

Paris, hiver 1190.
Débarqués au coeur de la plus grande ville du Monde connu, le jeune Roland, Mathilde, Ruppert et Salim poursuivent un double but : retrouver William le Ténébreux, l'ami disparu, et découvrir les secrets de Vlad, le maître vampire. Ce démon est-il réellement mort dans les forêts anglaises, ou attend-il son heure pour frapper encore ? Pire encore, un traître se cache-t-il parmi les quatre aventuriers, comme tout semble l'indiquer ? Happés par le tumulte populaire de la Fête des Fous, Roland et ses compagnons vont croiser nombre d'individus pittoresques.
Cérémonies noires, complot royal, créatures infernales, prophéties du Livre des Peurs, tous les ingrédients d'un mélange fatal sont réunis pour sceller le sort de nos héros. Pourtant, ils sont des Haut-Conteurs et ne reculeront pas, jusqu'à vaincre ou périr. Roland « Coeur de Lion » en tête. Le Mal rôde, la mort avance masquée. C'est la fête des ombres, c'est la fête des fous !


Chronique :

Dans ce second opus, on retrouve Roland et ses amis Hauts-Conteurs, toujours sur les traces de Vlad et de quelques pages du mystérieux Livre des Peurs. Attirés jusqu'à Paris, ils découvrent la capitale française dans l'ambiance particulière de la Fête des Fous, qui ne va pas franchement les aider dans leur enquête. De complots en traîtrises, ils vont tenter de tirer leur épingle du jeu.

Toujours ancré dans un esprit jeunesse, le récit reprend les éléments habituels de ce type de quête : complot, traître, héros malmenés, suspicion... l'ensemble est bien amené, même si certains éléments paraissent vraiment gros. Des facilités scénaristiques, plongeant parfois dans l'incohérence, qui, pour moi, ont gâché l'intérêt de l'histoire. Le final, avec un rebondissement autant prévisible que douteux, m'a fait grincé des dents. Peut-être qu'avec un peu plus d'explications, plus de logique, il serait passé comme une lettre à la Poste. Mis à part ça, l'action est bien présente, vu les nombreux ennuis qui tombent sur les épaules des héros, et les événements s'enchaînent à un rythme endiablé.
Côté descriptions, l'immersion dans le Paris du XIIème siècle s'avère assez mince, l'ensemble se résumant à des noms de lieux avec peu d'informations et quelques éléments épars sur la vie à cette époque. J'ai trouvé cela dommage, même si je me doute que cela convient assez bien à une lecture jeunesse. C'est justement ce genre d'ouvrage qui peut amener la découverte de l'histoire (pas seulement des dates et des rois, mais aussi la vie quotidienne) auprès des jeunes. Une immersion plus poussée aurait, de ce point de vue, été largement profitable.

Les personnages n'évoluent que très peu dans ce tome et, chose surprenante, Roland m'a agacée plus d'une fois alors qu'il n'en était rien dans le premier tome. Ses réactions sont parfois d'une stupidité déconcertante que l'on ne peut pas mettre sur le compte de son jeune âge, vu son comportement dans La Voix des Rois. Du coup, on se demande ce qui lui arrive. Les méchants sont... méchants, égocentriques et arrogants. Tous. Des personnages plus nuancés auraient profité à l'histoire, lui donnant plus de texture et de profondeur. Là, les stéréotypes sont si nombreux qu'ils en deviennent dérangeants.

Le style, dynamique et toujours teinté du ton jeunesse voulu par les auteurs, sert très bien leur propos. Il y a juste ce qu'il faut de mots et de tournures de phrases de l'époque pour donner l'impression au lecteur d'y être sans pour autant se perdre dans des choses trop alambiquées. Quelques dialogues peuvent parfois paraître inutiles, mais peut-être est-ce une volonté des auteurs pour développer les personnages (Roland deviendrait-il outrageusement bavard ? Parce que poser des questions pas toujours utiles en pleine action...).

Comme le premier tome, celui-ci comporte, en fin de volume, un glossaire de l'univers.

Roi vampire m'a déçue après un premier volet que je trouvais plutôt bien amené, avec des personnages appelés à évoluer rapidement sous le feu d'événements aussi nombreux que violents. J'espère que le tome trois, Cœur de Lune, saura rattraper le coup et me ramener dans l'univers des Hauts-Conteurs.

Chronique du tome 1 : La voix des Rois

Les Hauts-Conteurs, Roi Vampire
Patrick McSpare & Oliver Peru
Pocket
403 pages
7,80 euros
0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés