Les Haut-Conteurs, Cœur de lune, Oliver Peru & Patrick Mc Spare

Auteur : Lauryn Libellés :

Résumé :

Ravengen est une terre maudite, tous ses habitants vous le diront. Le seigneur Othon le Loup y a sauvagement tué sa femme, la douce Beatrix, avant de disparaître à son tour, en laissant de nombreux cadavres derrière lui. Quarante années plus tard, l'on murmure encore que le spectre de la Dame de Lune hante ces bois sombres, accompagnée de l'âme perdue de son bourreau. Happés par un tourbillon de folie et de sang, dans la chaleur torride de l'été germanique, les Haut-Conteurs, Roland Cœur-de-Lion et Mathilde la Patiente, rejoints par le truculent Geoffroy Bouche-Goulue, vont tenter de percer les mystères de ce sinistre pays. Qui est cette Bête Dévoreuse, hurlant à la Lune et coupable de tant d'atrocités ? Amours secrètes, vengeances assassines, monstres démoniaques... Sous l'œil glacé de la pleine Lune, les évènements pourraient bien s'avérer fatals à nos héros… À Cœur de Lune, Cœur de Lion !


Chronique :

À la fin du tome précédent, Ruppert l'Archiviste disparaissait. Partis à sa recherche, Roland et Mathilde voient leur route déviée vers la Forêt Noire. Là, ils découvrent une région dévastée par la Malebête, une créature démoniaque qui trucide tous ceux qui passent à proximité de ses griffes. Les Conteurs abandonnent donc leur principal objectif pour s'occuper de cette épineuse affaire.
Si l'histoire est plus soutenue que dans les tomes précédents, elle est aussi beaucoup plus dense ; peut-être trop, d'ailleurs. Parfois, certains éléments sont si vite exploités que l'on se demande s'il n'aurait pas mieux valu alléger un peu l'intrigue. Mais l'action est au rendez-vous, les héros subissent de nombreux revers et il semble fantastique qu'ils ne perdent pas quelques plumes dans ce maelström d'événements. Le lecteur pourra regretter quelques facilités scénaristiques – qui semblent être la marque de fabrique de la série – et, surtout, des aberrations dignes des plus mauvais films d'aventure (une porte d'église qui s'embrase sous l'effet d'une flèche enflammée, une chaîne brisée d'un seul coup d'épée, un tonneau de poix qui explose grâce, encore, à une flèche enflammée...). C'est vraiment dommage, cela gâche totalement le réalisme des scènes concernées. Il serait au contraire profitable, surtout pour une lecture jeunesse, de contrebalancer ce genre de clichés que nombre de lecteurs pensent réalisables.
Si la fin de l'histoire laisse place à un joli cliffhanger, elle n'est pas suffisamment exploitée. Une vieille femme, avec le chiffre 13 tatoué sur le dos de la main, fait son apparition sans le moindre indice concernant son identité ou son rôle dans l'intrigue. Du coup, on en ressort un peu frustré.


Du côté des personnages, l'amélioration est nette par rapport au tome précédent. Mathilde et Roland sont beaucoup plus supportables et le jeune homme, enfin, bien moins bavard, y compris pendant les scènes de bagarre. Bouche-Goulue apporte une touche de légèreté, j'ai juste regretté qu'il ne soit pas un peu plus développé. Par contre, les personnages secondaires (les seigneurs de Ravengen) et leurs soldats sont trop stéréotypés : sous prétexte de situer l'action au moyen-âge, ils sont tous brutaux, passablement stupides et très portés sur la boisson (les gardes qui picolent juste avant leur service... bof). Le seul Ravengen qui possédait une certaine érudition est mort. Du coup, côté réalisme de l'époque, c'est un peu moyen.

Globalement, j'ai tout de même eu l'impression que Cœur de Lune n'apportait rien au cycle. Exit la recherche du Livre des Peurs, beaucoup de kilomètres effectués pour récolter un témoignage visuel de, peut-être, la présence de Ruppert à Lyon ; tout cela pour aboutir à un rebondissement final qui laisse un sentiment étrange. On se demande bien sûr ce qui va arriver à Roland mais on aurait aimé en savoir un peu plus sur cette mystérieuse vieille femme au tatouage. Sans forcément en révéler beaucoup, cela aurait permis de mieux s'approprier sa présence dans cette histoire. Là, elle débarque comme un cheveu sur la soupe, sans aucun indice sur le pourquoi du comment. Décevant, en somme.

Chronique du tome 1 : La voix des Rois
Chronique du tome 2 : Roi vampire

Cœur de Lune, Les Haut-Conteurs tome 3
Patrick McSpare et Oliver Peru
Pocket
381 pages
7,80 euros
0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés