Blood Maidens, Barbara Hambly

Auteur : Lauryn Libellés : ,
Résumé :

It’s 1911. War is coming, and according to one of the vampires of St. Petersburg, the Kaiser is trying to recruit vampires. James Asher, Oxford don and formerly on His Majesty’s Secret Service, is forced to team up again with his vampire partner Don Simon Ysidro for a journey to the subarctic Russian capital. Are they on the trail of a rogue vampire with a plan to achieve the power to walk in daylight ? Asher wonders. Or is Ysidro’s real agenda to seek the woman he once loved ?

Chronique :

J'ai donc fini par craquer. Impatiente de découvrir la suite des aventures de James Asher, je me suis lancée dans ma première véritable lecture en V.O, puisqu'elles ne semblent pas au programme d'une sortie en V.F.

Après leur dernière rencontre avec l'énigmatique Ysidro, gentleman vampire au cynisme charmant, James et sa femme Lydia sont revenus en Angleterre où, malheureusement, on pressent le conflit à venir avec l'Allemagne. Dans cette atmosphère déjà tendue, le pauvre James commence à souffrir d'hallucinations. S'il songe d'abord à de simples rêves, il se rend vite compte que même éveillé, ça ne change rien. Don Ysidro l'appelle. James, we must speak.
S'il rejette l'idée d'avoir à nouveau affaire avec cet être qu'il craint, Asher doit admettre l'évidence et le rencontrer : d'une certaine manière, il ne le regrettera pas. Ce qu'Ysidro lui révèle dépasse l'entendement. Un scientifique serait sur le point de parvenir à créer un sérum capable de modifier un simple humain en vampire... capable de circuler en plein jour ! Et pour quel motif ? Pour servir l'Allemagne.
James ne peut ignorer cette terrible menace et accepte de suivre Ysidro, dont les motifs d'intervention sont bien plus personnels. L'une de ses rares amies a disparu. Les deux hommes vont alors suivre un véritable jeu de piste, à travers l'Europe, bientôt aidés par Lydia qui infiltre la noblesse de Saint Peterburg afin de découvrir l'identité du scientifique en question.
Comme d'habitude avec Barbara Hambly, la puissance de l'histoire réside avant tout dans l'ambiance. Les descriptions, les détails historiques, tout est étudié avec soin pour plonger le lecteur à fond dans le récit. Si la période des deux grandes guerres n'est pas ma tasse de thé, j'avoue que je n'ai pas boudé mon plaisir et j'ai appris des choses plus intéressantes que dans mes cours d'histoire. Le sujet choisi est traité avec finesse et enveloppé dans un cocon assez complexe d'intrigues politiques et amoureuses qui, peut-être, pourraient finir par lasser certains. Du fait que ce soit mon premier livre en anglais, j'admets avoir eu parfois des difficultés mais, en fait, ce n'est pas cela qui m'a dérangée. J'aime beaucoup le côté très psychologique de l'histoire, donc j'en ai bien profité... non, le truc, c'est que j'aurais aimé qu'Ysidro ait un rôle plus marquant. En effet, j'ai parfois eu l'impression qu'il n'était là que comme faire-valoir, et cela m'a un peu dérangée. Il est tellement bien ce vampire ! La fin, bien que convenue, laisse une porte de sortie, peut-être exploitée dans le tome suivant qui se déroule, lui, en 1912.

Côté personnages, James me donne toujours ce sentiment d'être quelqu'un de superficiel mais il faut bien admettre qu'à côté d'Ysidro, tous les protagonistes le sont ! Lydia, jeune femme anglaise dynamique et légèrement en décalage avec les convenances, est agréable à suivre dans son enquête délicate parmi la noblesse. Ce roman contient, de part l'ampleur de la "conspiration" de nombreux personnages secondaires et il faut parfois s'accrocher pour remettre le nom sur la bonne personne (surtout avec les Russes, pas toujours évident).

Le style de l'auteur est toujours aussi précis, détaillé et bourré de références historiques et culturelles. Cela ne gêne pas le dynamisme de l'histoire, ni l'ambiance du roman, bien au contraire. On ressent très bien l'atmosphère surannée, parfois guindée, et l'on se plonge volontiers dans le luxe de tous ces gens qui sont persuadés de lutter pour la grandeur de leur pays.

Bref, une suite un peu en-dessous de ce que j'espérais mais qui a tout de même réussi à me séduire, surtout pour une première lecture en V.O. Je m'attendais à rencontrer plus de difficultés et, du coup, je n'hésiterai pas à me plonger dans la suite, Magistrates of hell !

Blood Maidens, Barbara Hambly
Severn House
244 pages
19,99 livres

James Asher, tome 1 : Le sang d'immortalité (voir ma chronique)
James Asher, tome 2 : Voyage avec les morts (voir ma chronique)
James Asher, tome 4 : Magistrates of hell

0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés