Le sang d'immortalité, Barbara Hambly

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

Londres, à la fin du siècle dernier...
Qui donc s'attaque aux vampires ? Qui donc fracasse leurs cercueils pour que la lumière du soleil les réduise en cendres ?
Ne pouvant traquer le meurtrier en plein jour, ceux-ci n'ont d'autre choix que de demander l'aide d'un mortel. C'est ainsi que James Asher, ancien espion de sa Gracieuse Majesté, se voit soumis à un odieux chantage sur la vie de sa jeune épouse et contraint de rechercher le tueur de vampires.
Mais, même s'il le trouve, que se passera-t-il ensuite ? Quel sera le sort de quelqu'un qui connaît les identités et les cachettes des morts vivants ? La réponse n'est que trop évidente.


Chronique :

Ce roman constitue le premier tome de la saga James Asher (quatre volumes en anglais, deux traduits en français). On y retrouve à chaque fois le même personnage principal, vivant différentes aventures.

L'histoire démarre sur les chapeaux de roues avec le kidnapping de Lydia Asher, dès les premières lignes. À partir de là, tout s'enchaîne à un rythme haletant qui sert à merveille la course contre la montre à laquelle son mari est confronté. De même, l'auteur a choisi d'insérer la rencontre entre James et le vampire qui va l'accompagner dans les premières pages afin de maintenir cette cadence. Du coup, on ne s'ennuie pas, les événements se succèdent de manière agréable et logique. La fin, même si elle n'est pas surprenante, est très bien traitée.

Les personnages sont sans nul doute le point fort du roman. James, ancien agent secret, est doté d'un caractère fort mais le must demeure ici (prenez votre respiration) Don Simon Xavier Christian Morado de la Cadena-Ysidro, le vampire, dont l'humour et le caractère emporte forcément l'adhésion du lecteur. Les deux hommes, même s'il ne peuvent s'entendre aux vues des événements, forment un duo irrésistible qui amène des dialogues savoureux. Les "méchants" sont moins convaincants, plus ternes par rapport aux héros.

Barbara Hambly a un style très efficace, fluide et précis à la fois. Professeur d'histoire médiévale, elle a le souci du détail et on le ressent très bien dans les descriptions de lieux mais aussi d'ambiance et de sentiments des personnages. Elle ne s'attarde que sur ce qui mérite de l'attention et j'adore ça.

Un livre à ne surtout pas manquer donc, et à recommander que vous soyez fan de vampires ou non.

James Asher, tome 2 : Voyage avec les morts (voir ma chronique)
James Asher, tome 3 : Blood maidens
James Asher, tome 4 : Magistrates of hell
1 commentaires |
  1. Je suis d'accord avec ta chronique, surtout pour l'aspect "pointu" des descriptions ! :)

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés