Lockwwod & Co, l'Escalier hurleur, Jonathan Stroud

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

Un terrible fardeau s’abat sur Londres : des fantômes s'introduisent dans les maisons, et terrorisent les occupants, quand ils ne tentent pas de les assassiner ! C'est dans ce contexte pour le moins angoissant que Lucy, talentueuse chasseuse de Spectres, intègre l'agence du déjanté Anthony Lockwood. Sa première mission s'annonce très périlleuse : neutraliser un sanguinaire Duc Rouge dans un sinistre manoir au fin fond de la campagne anglaise. Ajoutez à cela un Escalier Hurleur, une chambre de torture, des squelettes derrière les portes, des agences concurrentes prêtes à tout pour vous nuire et pas une minute pour prendre le thé !

Chronique :

L'univers créé par Jonathan Stroud est assez sobre. L'action se déroule à Londres à une époque indéterminée (aucun repère temporel) et le peu de descriptions de la ville et de ses infrastructures ne permet pas de se faire une idée du niveau technologique, de ce qui existe ou pas par rapport à ce que nous connaissons. Si l'absence de repère temporel ne m'a pas gênée, le second point m'a plus dérangée car j'ai trouvé que des précisions à ce sujet aurait permis de se plonger davantage dans l'univers. En gros, on sait qu'il s'agit de Londres, qu'il n'y a pas de téléphones portables, que les voitures existent (récentes ou pas ?) et que l'armement semble assez ancien, même s'il n'y a aucune précision sur le type de révolvers utilisés. Bref, un manque d'informations qui, parfois, gêne aux entournures. Pour le reste, encore de la simplicité : le monde semble dérangé par le comportement intrusif des fantômes, survenu plusieurs années plus tôt sans explications ni raison apparente. Ce phénomène, baptisé Le Problème, entraîne des difficultés qui ont poussé les villes à s'équiper : lampadaires anti-fantômes, utilisation du fer et, surtout, intervention d'enfants au sein d'agences spécialisées dans la chasse aux fantômes. Car les enfants sont sensibles à leur présence. Ils les voient, les entendent même, et sont donc susceptibles de lutter contre eux, beaucoup plus efficacement que les adultes, presque insensibles à leur présence (mais pouvant toutefois être attaqués).

L'histoire tourne donc autour d'un trio de jeunes adolescents (on le suppose du moins, l'âge n'étant pas très précis) : Anthony, chef de l'agence Lockwood, son ami George et Lucy, embauchée après des déboires personnels dans sa petite ville natale. Leurs débuts ensemble ne sont pas très prometteurs : lors d'une enquête sur le fantôme d'une jeune fille hantant une maison, ils mettent le feu à cette dernière et doivent rembourser les propriétaires. Impossible, bien entendu, sans apport d'argent frais. L'occasion va tomber du ciel avec la proposition d'un riche homme d'affaires, ennuyé par de puissants fantômes occupant un manoir dont il a hérité depuis plusieurs années. Rien n'est aussi simple qu'il n'y paraît et, bientôt, le trio est dans les ennuis jusqu'au cou. L'intrigue est bien menée, intéressante et les indices suffisants pour se faire une idée de qui tire les ficelles sans toutefois connaître ses motifs et ses objectifs. Un bon point.

Par contre, j'ai été un peu déçue par les personnages. Même pour un roman jeunesse, je trouve qu'ils auraient mérité un traitement un peu plus en profondeur et, surtout, plus équilibré. On sait beaucoup plus de choses sur Lucy que sur ses compagnons et cela ne permet pas tellement de s'attacher à eux. Surtout George, qui passe pour le faire-valoir. Peut-être qu'ils seront plus développés dans les tomes suivants mais j'aurai préféré une approche plus conséquente dès le départ. Pour moi, l'attrait des personnages prime souvent sur l'histoire et là, je suis restée sur ma faim.

Le style de l'auteur colle bien aux ouvrages jeunesse : direct, dynamique, sans fioritures, il laisse la part belle à l'action. Un autre bon point, qui permet de tourner les pages sans même s'en apercevoir, à un rythme aussi effréné que l'histoire.

À noter, en fin d'ouvrage, la présence d'un glossaire et d'un extrait du roman de Robert Louis Stevenson, L'étrange cas du docteur Jekyll et de monsieur Hyde.

Ce livre est une belle surprise, en fait. Je me suis laissée entraînée par l'histoire et si quelques détails m'ont gênée, je reste sur une impression très agréable, puisqu'elle me donne envie de découvrir les autres aventures de ce sympathique trio. Rendez-vous pour la suite, donc.

Lockwood & Co, tome 1, l'Escalier Hurleur
Jonathan Stroud
Le Livre de Poche
480 pages
7,90 euros
0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés