Miroir, Alick

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

Faisant partie des meilleurs éléments de la brigade criminelle du 36, quai des Orfèvres, Axiandre Martin reçoit les honneurs après l’arrestation musclée du tueur parisien connu sous le nom de « Purificateur ». Toutefois, affectée par la mort de son coéquipier lors de cette opération, elle bénéficie d’un congé d’une semaine mais se voit rappelée durant ses vacances. Trois corps mutilés viennent d’être retrouvés et l’affaire s’annonce étrange. Il s’agit de jeunes filles sur le point de se marier, toutes exécutées 24 heures avant la cérémonie. Bientôt les corps s’accumulent et la presse s’empare de l’affaire. Sur les traces d’un dangereux psychopathe, l’enquête la plonge alors dans un univers de démence et d’horreur dont elle sortira transformée.


Chronique :

Je ne suis pas franchement branchée thriller mais j'essaie dans lire un de temps en temps, histoire de varier les plaisirs.
Voici donc l'histoire d'Axiandre Martin, lieutenant de police au 36 quai des Orfèvres, surnommée Cyborg pour son caractère froid et intransigeant. Bon flic, appréciée de ses collègues, elle va d'abord procéder à l'arrestation du Purificateur avant de se plonger dans une nouvelle affaire de tueur en série : celle d'un déséquilibré assassinant des femmes la veille de leur mariage. Si le lecteur a d'abord l'impression de se plonger dans une intrigue assez "classique", la narration l'interpelle rapidement et lui laisse deviner que ça ne sera pas tout à fait le cas. En effet, tout au long du livre, l'auteur alterne les points de vue de différents personnages, dont, pour certains, on ne connaît pas le rôle dans l'histoire. Ce n'est qu'au fil des pages que le puzzle se met en place, que l'on comprend où l'auteur veut en venir avec la frustration, pour certains personnages, de devoir attendre les toutes dernières pages pour savoir ce qu'il viennent faire là-dedans ! J'ai vraiment beaucoup apprécié cette manière de construire l'histoire, un travail minutieux et très bien orchestré qui donne toute sa force à l'intrigue. En bonus, la fin du roman, très différente de ce à quoi je m'attendais. Une vraie surprise, amenée avec soin, qui ne fait pas "lapin sorti du chapeau". 

Les personnages, particulièrement bien travaillés, sont l'autre point fort de ce roman. L'histoire, déjà assez sombre quant à son thème, est relevée par ceux qui gravitent autour d'elle. Axiandre, jeune femme torturée qui tente de se montrer forte malgré les épreuves ; Chestier, le premier tueur en série fou de Dieu ; Alexandre K., second tueur tout aussi déjanté... cerise sur le gâteau, certains de ces personnages sont... eh non, je ne peux pas le dire, ça serait spoiler l'histoire ! Et, avec eux, toute une galerie de personnages secondaires bien campés qui étoffent l'intrigue, révélant des informations indispensables pour comprendre la psychologie des personnages principaux.

Le style de l'auteur est direct, dynamique et sans chichis. Pour un thriller, il faut ce genre de traitement qui ne s'encombre pas d'artifices inutiles pouvant ralentir la cadence du récit. Si parfois il y a quelques maladresses, ça se remarque à peine et la lecture se déroule vite, au rythme des nombreux meurtres semés dans les pages.

Bref, un bon thriller bien sombre, avec une héroïne qui vous réserve de belles surprises révélées avec un soin d'horloger. Une lecture très agréable, à ne pas lire un soir de déprime !

Miroir, Alick
Éditions Rebelle
420 pages
19,90 euros

0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés