Homicide mode d'emploi, Fredric Brown

Auteur : Lauryn Libellés : ,
Présentation :

Cinq nouvelles policières de l'inégalable auteur de nouvelles noires – et policières – qu'est Fredric Brown. Une joie pure pour les innombrables admirateurs de ce très grand écrivain. Comme toujours les différents visages du large talent de Brown sont représentés ici : l'humour et le macabre s'y côtoient sans complexe.

Chronique :

C'est par ce recueil, paru en 1986 aux défuntes éditions Néo (Nouvelles Éditions Oswald) que je découvre l'auteur Fredric (et non Frédéric, merci pour lui) Brown dans ses œuvres policières. Très connu par ailleurs pour ses titres de science-fiction, je l'ai personnellement trouvé bien plus convaincant et incisif dans le polar. J'ai vraiment adoré ses histoires, ses personnages et sa plume, si parfaite pour rendre vivants les récits policiers. On en redemande !
  1. Double assassinat : Tracy, inspecteur de police, croise la route d'un dangereux assassin, échappé de l'asile. Cette rencontre va le placer dans une situation très délicate et l'obliger à prendre de gros risques pour sauver sa carrière, et sa vie. Un récit enlevé, mené tambour battant, avec un coupable que l'on imaginait pas. Excellent !
  2. Black-Out : Harry, à peine sorti de sa période probatoire, se voit offert un poste de préposé à la défense passive. Mais ses vieux potes veulent en profiter. Ils espèrent profiter du Black-Out pour commettre un cambriolage. Une courte nouvelle, sympathique, en forme de dédicace à ceux qui servent leur pays, mais aussi une ode au courage, tout simplement.
  3. Rien qu'un meurtre : Jack passe, par hasard, par Cincinnati. Il ne parvient pas à se retenir d'y rester quelques heures, histoire de se remémorer son passé. Très vite, il regrette son choix. Accusé de meurtre, il va devoir découvrir pourquoi quelqu'un cherche à l'expédier en prison. Une ambiance sombre, une histoire bien ficelée et dynamique (elle se déroule sur quelques heures). Un final pour le moins expéditif.
  4. Des empreintes de pas au plafond : Barton Webster vient trouver son compagnon de poker – et de beuverie – Carter Monk pour lui exposer une affaire cocasse. En se réveillant après leur soirée bien arrosée, il a découvert des empreintes de pas au plafond de sa chambre d'hôtel. Carter prend l'histoire à la rigolade jusqu'à ce qu'il apprenne la mort d'un autre joueur présent ce soir-là. L'homme s'est tué... après avoir marché au plafond ! Une histoire grinçante, acide et ô combien ironique. Un régal !
  5. Homicide mode d'emploi : Bill Wunderly, comptable, prend son nouveau poste dans un observatoire isolé, un soir de tempête. Il y retrouve un amour déçu et... des meurtres à la pelle ! Ce récit, particulièrement bien ficelé et prenant, amène le lecteur à regretter qu'il soit si court.
C'est donc clair : j'adore Fredric Brown l'écrivain de polar et je vais de ce pas continuer mon immersion dans ses nouvelles policières. Si certains les estiment trop courtes, moi je trouve que l'auteur avait un don particulier pour les textes de cette longueur.

Homicide mode d'emploi, Fredric Brown
Éditions Néo
176 pages

Bibliographie de Fredric Brown 

0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés