Isle, Dualité & l'Ogre, Gaëtan Mollon-Nottré

Auteur : Lauryn Libellés : ,
Résumé :

« La jeune femme reprit sa marche, mais l'inconnue lui cria : Il est inutile de renier ce que vous êtes Sydney. Cela n'améliorera pas votre situation. Sydney s'arrêta immédiatement de marcher. Puis, lentement, elle se tourna vers la femme : Qui êtes-vous ? Comment connaissez-vous mon nom ? Je m'appelle Amandine St Pierre. Je suis ici pour vous aider à surmonter ce que vous avez vécu le mois dernier et à accepter ce que vous êtes. » 
Dans la grande ville d'Isle, une jeune lycéenne, Sydney, doit faire face à de grands bouleversements dans sa vie. Victime de visions qui l'assaillent, Sydney les rejette car elle ne veut pas de ce don, d'autant plus qu'elles ont provoqué le départ de sa meilleure amie. Comme si sa vie n'était pas devenue aussi compliquée, la jeune femme voit revenir un ancien amour qu'elle espérait oublier. Perdue, Sydney trouvera de l'aide en la personne d'une mystérieuse femme qui lui ouvrira les portes d'un monde dont elle ne soupçonnait nullement l'existence. Progressivement, elle plongera dans un nouvel univers où les monstres existent et prennent des formes inimaginables. Sans compter qu'Isle est une ville qui cache bien des mystères. Vivez les deux premiers épisodes de la saison 1 d'Isle !

Chronique :

Nous voici donc en présence d'une saga déclinée en épisodes (2 par tome), un format plutôt original mais qui pêche par sa taille. En effet, le livre ne fait que 152 pages, écrit en gros caractères, pour un tarif qui peut paraître, de ce fait, excessif. 

L'histoire est celle de Sydney, jeune lycéenne traumatisée par des visions de morts violentes qu'elle essaie, dans un premier temps, de refouler. Aidée par sa meilleure amie Laure et par un détective privé, elle va finir par prendre le problème à bras le corps.
L'intrigue m'a laissé sur un sentiment d'inachevé. Paradoxalement à la taille de l'ouvrage, j'ai eu l'impression que les choses mettaient du temps à se mettre en place et que la petite touche de fantastique venait vraiment trop sur le tard (à la toute fin, en fait). Certaines intrigues secondaires, comme l'histoire d'amour entre Sydney et son professeur de littérature, n'apportent rien et amplifient cette impression. Du coup, j'ai eu du mal à me plonger dans ce récit qui, par le contenu, aurait dû être prenant, voire oppressant. Les chapitres sont découpés chronologiquement, centrés sur l'un ou l'autre personnage, et parfois l'auteur revient en arrière pour revenir ensuite au présent, sans changer sa méthode narrative, ce qui peut perturber le lecteur.
Certaines situations aberrantes feront grincer des dents, c'est certain (non, la police n'abandonne pas une affaire de meurtre au bout d'un mois faute d'indice). Ces facilités scénaristiques ne sont vraiment pas crédibles et gâchent l'ensemble, malheureusement.

Les personnages auraient mérité, eux aussi, plus de travail en profondeur. Dire que Sydney est forte à plusieurs reprises, sans en apporter de démonstration (ce serait plutôt le contraire, vu qu'elle vomit à la première contrariété) ne suffit pas. Il y a bien des fiches de personnages disséminées dans le livre, mais pour donner une véritable texture aux protagonistes, il faut véritablement immerger le lecteur dans leurs vies durant le récit. Ne pas rester en surface, ne pas faire trop court, encore une fois. Globalement, pour un ouvrage de cette taille, il y a trop de personnages : l'auteur ne réussit pas à les détailler suffisamment pour les rendre intéressants. Du coup, certains paraissent superflus, comme le petit ami de Sydney. Même si son rôle par la suite se renforce, il aurait fallu trouver quelque chose le concernant qui justifie sa présence aussi tôt dans la saga.

Le style de l'auteur ne m'a pas aidée à entrer dans l'histoire. Assez téléphoné et maladif, parfois lourd sans être immersif, il ne dépeint aucune ambiance particulière. Le manque de descriptions, que ce soit au niveau de l'environnement ou de l'atmosphère, y est pour beaucoup. Pour un récit ayant une base de départ plutôt sombre (des visions de morts violentes, l'existence de Sydney gâchée...), c'est vraiment dommage. Les dialogues n'ont rien de percutant, ils sont globalement fades et sans vie. Cela n'aide pas les personnages à prendre de la consistance et le lecteur demeurera, du coup, extérieur à leurs échanges.

J'avais été attirée par le concept de cette série mais je ressors de ma lecture déçue. J'espérais trouver une ambiance sombre, à couteaux tirés, avec des personnages happés par une situation qu'ils ne pouvaient maîtriser. Et, au final, je n'ai rien ressenti de particulier : ni frisson, ni peur, ni empathie avec Sydney...

Isle, Dualité et l'Ogre, Gaëtan Mollon-Nottré
Éditions Terriciaë
152 pages
12 euros

 
0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés