L'horreur tropicale, William Hodgson

Auteur : Lauryn Libellés :
Présentation :

Ce recueil de sept nouvelles Fantastiques, que l'on peut classer horreur, est paru aux éditions Néo en 1982. C'est avec lui que je découvre l'auteur, William Hope Hogson, dont j'avais beaucoup entendu parler mais sans jamais avoir rien lu de lui.


Chronique :

L'ensemble du recueil a pour thème l'océan, ses mystères et les horreurs qu'il dissimule. Assez classiquement, nous avons donc une créature maritime mangeuse d'hommes en guise de préambule. Elle monte à bord d'un navire et décime l'équipage membre par membre, sous les yeux d'un marin narrateur et unique survivant du massacre. Cette nouvelle m'a déplu surtout par son style. Il est haché, sans consistance ou profondeur, et j'avoue ne pas avoir tremblé un seul instant pour tous ces hommes qui se faisaient bouffer tout crus. Les détails et les descriptions sont tellement insipides que cela n'a rien provoqué chez moi.

J'ai poursuivi ma lecture pour découvrir la seconde nouvelle qui, en réalité, est la même histoire mais racontée du point de vue de l'officier radio qui envoie des messages par télégraphe pour raconter ce qui arrive au navire. Et, sans surprise, je lui fais un reproche identique : un style qui ne permet pas de vraiment subir le récit de l'homme, comme cela devrait être le cas avec une histoire d'horreur.

Qu'à cela ne tienne, j'ai entamé la troisième nouvelle, très différente. Ned Barlow, jeune homme inconsolable après la disparition de sa bien-aimée lors du naufrage supposé du Graiken, profite de l'héritage providentiel d'un ami pour partir au secours de sa fiancée. Car, même un an après les faits, il demeure persuadé qu'elle est toujours en vie. Il va alors affronter une étrange mer d'algues qui retient prisonnier le Graiken, contre l'avis de son ami.
Si le style est un peu plus prenant que pour les nouvelles précédentes, il ne m'a toujours pas permis de vraiment rentrer dans l'histoire. Je suis restée à la surface sans parvenir à m'immerger dans le récit et j'avoue que j'ai trouvé ça très frustrant et agaçant. J'ai donc terminé ma lecture ici.

Même si je ne l'ai pas lu entier, un recueil décevant, rien que par le style des premières nouvelles. J'ai jeté un œil aux suivantes et, de ce point de vue là, je n'ai pas l'impression que ce soit mieux par la suite. Je retenterais peut-être du Hodgson, mais pas dans ce genre-là.

L'horreur tropicale, William Hope Hodgson
Nouvelles Éditions Oswald
170 pages


0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés