Vers l'Autre Monde, Brandon Mull

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

Jason aurait pu être un garçon comme les autres mais il se retrouve accidentellement projeté à Lyrian, un empire soumis au règne cruel du sorcier Maldor. Il comprend très vite que la seule façon de rentrer chez lui est de renverser ce terrible despote grâce à un mot magique. Le voilà désormais face à son incroyable destin : être le héros qui devra sauver ce monde en péril !

Chronique :

Jason est donc un garçon de treize ans, bon joueur de baseball et élève sérieux, qui va se retrouver plongé dans un autre monde de la plus originale des façons. Pour moi, c'est le gros couac de ce livre : le héros est trop jeune. Son parlé, ses actions et ses descriptions font plus volontiers penser à un adolescent de seize ans. À aucun moment je n'ai réussi à l'imaginer plus jeune, et surtout pas lorsqu'il se retrouve face à des Lyrians : là, il fait carrément majeur. Bref, comme son âge n'est indiqué qu'au début de l'ouvrage, la remarque s'impose à l'esprit une fois et on l'oublie pour, heureusement, se plonger dans l'histoire proprement dite.
Jason travaille bénévolement dans un zoo et s'occupe des animaux (encore une fois, il est trop jeune, surtout que personne ne l'encadre) et le voilà soudain projeté à Lyrian, un monde inconnu où il doit rapidement se prendre en main. Très vite, il fait la rencontre du gardien du savoir qui va le pousser, d'une certaine manière, à explorer une zone interdite de sa bibliothèque (là encore, le garçon ne fait pas son âge). Et voilà le pauvre Jason détenteur de la première syllabe du Mot qui doit détruire Maldor, le tyrannique sorcier Empereur. Dès lors, un seul choix s'offre à notre héros : trouver les autres syllabes du Mot. L'autre option étant la mort, bien entendu. Commence alors un long périple durant lequel il va rencontrer les opposants de Maldor, ainsi que Rachel, une autre Beyonder (nom donné aux habitants de notre réalité) qui va rallier sa quête. Une course poursuite dont l'issue ne ressemble en rien à ce qu'ils imaginaient.
L'histoire est sympathique, très dynamique (la quête est menée tambour battant dans l'urgence de rassembler le Mot au plus vite) et j'avoue avoir beaucoup aimé sa conclusion, logique sans paraître farfelue ou uniquement destinée à d'énièmes rebondissements.
Le monde créé par Brandon Mull est riche, bien développé, avec de très bonnes trouvailles (que ce soit en créatures ou en humanoïdes) qui changent des "classiques" de la Fantasy. Malgré cette richesse, on ne s'y perd pas, les différentes races se mémorisent facilement et l'on n'éprouve pas le besoin d'avoir un bestiaire en fin d'ouvrage pour nous rappeler qui est qui. C'est un point très agréable à souligner, car j'admets que ce genre de chose m'agace. J'aime m'imprégner à fond d'un univers sans devoir faire appel à un moyen mnémotechnique pour m'y retrouver. Et, malheureusement, c'est souvent un problème avec la Fantasy, surtout lorsque l'auteur cherche à enrichir au maximum son monde. Ce n'est pas le cas ici et, arrivé au bout du roman, on se souvient de tout, un vrai plaisir !

Du côtés des personnages, comme je l'ai déjà dit, ils sont trop jeunes pour être crédibles dans leurs actions, leurs réactions et même les descriptions qui sont faites d'eux (Rachel a aussi treize ans). Les dialogues sont trop mâtures pour eux et le lecteur se retrouve très vite à les imaginer plus vieux (leur âge n'étant indiqué qu'une fois, ça aide). J'ai trouvé cela un peu dommage car il n'y avait aucun intérêt à choisir cet âge plutôt qu'un autre. Ce serait même le contraire : vu les aventures qu'il comptait leur faire vivre, l'auteur aurait dû y songer, surtout avec la vie riche qu'il leur a attribué. À part ça, ils ont un caractère assez fort, ils savent ce qu'ils veulent et hésitent très peu sur les choix à faire (trop mâtures, encore une fois). Le lecteur s'attache facilement à eux et suit leur quête en espérant qu'ils réussissent sans trop de dégâts.
Les personnages secondaires sont bien trouvés, appartenant à des races différentes, et l'on sait déjà ceux que l'on retrouvera par la suite. Sans trop s'étaler sur leurs descriptions, l'auteur parvient à leur donner de la consistance, avec souvent une mise en avant de leur liberté d'action plus ou moins marquée. J'ai beaucoup aimé le concept d'homme-graine, une idée tout à fait sympathique.

Le style de l'auteur est assez simple mais très dynamique, agréable à lire sauf à de rares endroits où les phrases sont bizarres (souci de traduction ?) et parfois des répétitions qui auraient pu être évitées. Plus rares aussi, et heureusement, des expressions particulièrement niaises destinées à "faire jeune" alors que ça n'était pas nécessaire : des armes super cool, par exemple. Dans un dialogue d'un jeune protagoniste, ça passe, dans une description, non. Surtout que par ailleurs, l'auteur a fait des descriptions normales et même riches en détails sans utiliser ce genre de formule mal venue. Mais globalement, l'ensemble est plaisant.
Quelques coquilles sont à déplorer ici et là.

L'histoire, et surtout l'univers, m'ont attirée, raison pour laquelle je n'hésiterai pas à me plonger dans le second tome. J'ai hâte de savoir comment les deux jeunes héros, tout deux dans une situation délicate à la fin de ce premier tome, vont faire pour retourner les choses à leur avantage. Rendez-vous donc pour "Le vent de la révolte", le second tome de cette trilogie Beyonders !

Beyonders, tome 1, Vers l'Autre Monde
Brandon Mull
Nathan Jeunesse
540 pages
16,50 euros

Ma chronique du tome 2
1 commentaires |
  1. J'ai été convaincu par cet ouvrage. Mais pas assez, pour acheter le second aux prix fort. Même si les couvertures sont belles. Je m'attendais à un monde plus féerique comme Fablehaven.

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés