Never Sky, Veronica Rossi

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l'abri du danger. Mais un jour, accusée d'un crime qu'elle n'a pas commis, Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d'Éther. Sa seule chance de survie apparaît alors sous les traits de Perry, un chasseur aux cheveux hirsutes et à la peau tatouée. Malgré la terreur qu'il lui inspire, Aria n'a d'autre choix que de lui proposer un marché... qui va bouleverser leur vie à jamais.
Chronique :

L'élément notable de ce roman, qui d'ailleurs a perturbé plus d'un lecteur, c'est le fait que l'on ne sait pas dans quel monde il se déroule. Si les descriptions et le postulat de départ peuvent sans problème nous faire songer à l'avenir de notre planète, ils peuvent tout aussi bien convenir à une exoplanète. Personnellement, cela ne m'a pas dérangée, au contraire. Je trouve sympathique l'idée de maintenir une petite aura de mystère, de laisser le lecteur décider si une telle histoire pourrait se situer sur notre monde ou pas.
Nous suivons donc la jeune Aria, une chanteuse à la voix d'or, qui vit à Rêverie, l'une des Capsules servant de refuge aux Sédentaires. Mais un jour, elle décide d'enfreindre les règles pour tenter de joindre sa mère, partie travailler à Euphorie, une autre Capsule. En faisant cela, elle perd sa meilleure amie et devient la bête noire du Consul Hess, décidé à supprimer un témoin gênant. Il l'expédie alors à l'extérieur, parmi les Sauvages. D'abord persuadée qu'elle va mourir rien qu'en respirant l'air de ce monde bourré de bactéries, Aria découvre que la vérité est toute autre. Au dehors, elle fait la connaissance de Perry, un chasseur qui recherche son neveu kidnappé par des Sédentaires. Aria, elle, veut rejoindre Euphorie pour retrouver sa mère. Les deux jeunes gens décident donc de s'allier malgré leur répulsion commune afin de parvenir à leurs objectifs.
L'histoire, à la base, est assez simple mais l'auteur a su l'enrichir avec les rebondissements nécessaires à l'élaboration d'une trilogie. Il n'y a pas de longueurs et les multiples dangers qu'affrontent les héros sont bien amenés, logiques dans le monde conçu par l'auteur. J'ai apprécié le fait que celle-ci ne cède pas à des facilités scénaristiques pour aboutir à une amélioration de la situation des héros qui serait apparue très gnan-gnan à mes yeux. En effet, j'avais un peu peur qu'ils parviennent sans trop de mal à atteindre leurs buts : j'ai poussé un soupir de satisfaction en constatant que ça n'était pas du tout le cas. L'histoire m'est apparue d'autant plus agréable.

L'univers de l'auteur n'a pas grand-chose d'original dans son principe d'ensemble. Les humains vivent dans des Capsules, sous la surface, afin de se protéger des tempêtes d'Éther qui mettent à mal la vie de ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir profiter de ce système. Bien entendu, le lecteur découvre rapidement que les plus à plaindre ne sont pas forcément ceux que l'on croit. En trouvant une parade à l'Éther, les Sédentaires ont amenés d'autres problèmes, dont un extrêmement grave et bien trouvé (je ne vais pas spoiler, je vous laisse découvrir de quoi il s'agit). Les Sauvages, eux, survivent en grande partie grâce aux Marqués, des humains sur lequel l'Éther a eu une influence : l'un de leur sens est décuplé. Ainsi, les Olfiles, les Audiles et les Vigiles aident leurs tribus à survivre dans une nature hostile et avare de nourriture.

Le style de l'auteur est assez simpliste, parfois trop d'ailleurs, mais se lit facilement. Chaque chapitre est nommé du nom du personnage central qui le vit, sans embrouiller le lecteur pour autant. Par moment, j'ai eu l'impression qu'il manquait des morceaux de texte : dans un même paragraphe, l'auteur passe d'une situation à une autre de manière un peu brusque, comme si elle ne voulait pas perdre de temps à les relier. J'ai trouvé cela dommage.

Never Sky est ma première dystopie jeunesse et j'avoue avoir été séduite, même si j'aurai aimé un style plus approfondi. J'espère que l'histoire ne s'essoufflera pas dans le tome 2, ce qui est malheureusement fréquent avec les trilogies. Je suis donc curieuse de découvrir la suite des aventures d'Aria et Perry.

Never Sky, tome 1, Sous le ciel de l'impossible
Veronica Rossi
Nathan jeunesse
382 pages
16,50 euros

0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés