Paradise Airways et autres nouvelles, Jean-Bernard Michel

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

Paradise Airways est d'un genre inclassable. L'unité de ces neuf nouvelles est l'exploration de mondes différents. En mode plutôt majeur, tantôt mineur, comme en musique.


Chronique :

Tout d'abord, il me faut avouer que j'ai entamé ce recueil avec une pointe d'appréhension. En effet, le jour même, je venais de terminer un roman Fantasy, lui aussi auto-édité chez Lulu et... comment dire ? J'avais une furieuse envie de lire quelque chose de bien fait. Parce que, il faut bien l'avouer, certains ouvrages vous mettent devant une forte tentation : offrir un dictionnaire à l'auteur. J'aurai pu prendre un autre livre, certes, mais je devais faire cette chronique, donc... Bref, comme je le disais, j'éprouvais une certaine appréhension mais commençais ma lecture sans a priori, entendons-nous bien.

Petit coup d'œil à la présentation de l'auteur : le monsieur a 63 ans, a fait du théâtre – le cours Florent, punaise ! – avant de passer par la case détective en contre-espionnage industriel puis commandant de bord. Original. Du coup, me suis-je dit, quelqu'un qui doit maîtriser la langue de Molière. Ouf !

J'attaquais donc, à la lumière de ma lampe de chevet, le far breton. L'histoire d'un jeune garçon, délaissé par sa mère, qui veut recouvrer sa liberté. Histoire très classique me direz-vous, mais au style si riche et maîtrisé que l'on ne peut que sourire de contentement. Ah ! Des mots bien pesés, des personnages proches de notre réalité, aux réactions logiques et en accord avec leur vie, des descriptions claires qui vous emportent... l'auteur peint avec des mots, met des couleurs avec une simplicité qui confine à la perfection. Je l'ai mangé, mon far breton, avant de me coucher.
Le lendemain, rassurée, j'ai pu continuer ma lecture, sereine, et découvrir les autres histoires de l'auteur. Rien à voir avec les littératures de l'imaginaire, je dois vous le dire, mais à chaque fois, une sympathique découverte, des personnages foncièrement humains, décrits avec efficacité, tact et profondeur. Des tranches de vie, désopilantes, banales ou tristes, racontées avec force et savoir-faire. Un bien fou ! J'ai dévoré le recueil en un rien de temps et il n'en reste qu'un excellent souvenir, une bouffée d'oxygène dont j'avais bien besoin !

Je noterai toutefois ceci : la nouvelle "L'accéléromètre" a reçu un prix de nouvelles fantastiques Hachette en 2010. Or, si elle recèle un élément étrange, elle n'a rien de fantastique et ne peut être classée dans ce genre. Mais, à vrai dire, pour avoir participé à ce genre de concours, je ne suis guère étonnée... souvent, les gros éditeurs ont tendance à ne pas prendre des nouvelles trop "ancrées" dans le genre, même si l'énoncé du concours laisse penser le contraire.

Bref, une lecture que je vous recommande, même si vous n'êtes pas branchés littérature "classique", car vous pourriez être très agréablement surpris. Merci. Merci à l'auteur car, très franchement, je commençais à douter de pouvoir trouver un jour ce genre de perle dans l'auto-édition.

Paradise Airways et autres nouvelles, Jean-Bernard Michel
Lulu.com
114 pages
13,96 euros en version papier
5,99 euros en ebook
0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés