L'homme de fer, Jim Thompson

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

"Le spectacle qu'offrait le bouge et les bruits qui l'accompagnaient étaient apparemment absorbés sans effort particulier par le tueur, avec tolérance, ce qui ne signifiait pas qu'il approuvât quoi que ce soit. Les remugles nauséabonds, impardonnables. La musique, si peu musicale. Les clients, irrécupérables. Il comprenait la raison d'être de tels endroits. Il comprenait les habitués qui les fréquentaient - les myriades de chemins obscurs et détournés qui les avaient menés là. Il comprenait tout cela, alors il ne condamnait rien, ni personne, pour les mêmes raisons qu'il n'aurait pas condamné un trou, ni les serpents venimeux qui y grouillaient. Tout comme dieu n'aurait pas condamné sa création..."

Chronique :

Ce roman, écrit en 1967, a été commandé par Harbour-UTV, la maison de production de la célèbre série T.V "L'homme de fer" (Ironside, c.f ma page la concernant).

C'est l'anniversaire de Robert T. Dacier, ancien chef de la police de San Francisco. Cloué dans un fauteuil roulant depuis une tentative d'assassinat, il n'est plus que "consultant". Juste un qualificatif utilisé par son supérieur pour continuer à profiter de son expérience et de son intelligence même si, pour cela, il doit supporter son caractère de cochon.
Mais la fête tourne court. Une femme est assassinée, un puissant armateur de la ville veut éviter à son fils la prison, Mark Sanger – l'homme à tout faire de Dacier – se retrouve accusé de meurtre, Eve Whitfield se met dans une situation très dangereuse pour aider une amie... bref, un imbroglio qui semble n'avoir ni queue ni tête. Mais, au fur et à mesure de son enquête, Dacier découvre une toute autre réalité, un fil blanc que personne ne semble avoir remarqué. Commence alors une course contre la montre pour stopper un malade, persuadé d'œuvrer pour le bien de l'humanité.

Jim Thompson signe là un roman puissant. Véritable tour de force à mon sens car les personnages principaux ne sont pas les siens. Dacier et son équipe "existent" à la T.V, il doit donc composer avec leurs caractères, ne pas les pervertir en les transformant à son idée. Bon, il faut bien l'avouer, lorsque vous avez un policier bourru à la répartie cinglante, un ami noir ancien boxeur, et deux jeunes inspecteurs décidés à mettre leur grain de sel, la base de départ est sympathique. Il a réussi son coup, ce sont bien eux, on ne s'y trompe pas.
Pourtant, il faut aussi signaler que le roman n'a pas transformé ou limité l'auteur. C'est du pur Thompson, sombre, avec son humour noir et son style reconnaissable entre tous. Les pages défilent, le lecteur se délecte de l'ambiance, du rythme de l'enquête, et il se laisse surprendre, car l'auteur parvient à étonner (ça ne serait plus du Thompson, sinon).

Bref, un roman à conseiller aux amateurs d'enquêtes policières, qu'ils connaissent ou non la série T.V. Ils ne seront pas déçus !

L'homme de fer, Jim Thompson
Éditions Rivages/Noir
194 pages
Prix ?
0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés