La fille de braises et de ronces, Rae Carson

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

À 16 ans, Élisa est devenue malgré elle l'Élue et l'unique porteuse de la Pierre Sacrée. Bien qu'elle porte le joyau à son nombril, signe qu'elle a été choisie pour une destinée hors normes, la princesse Élisa a déçu les attentes de son peuple : la population de son royaume ne voit en elle qu'une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée... Le jour de ses 16 ans, son père l'envoie dans un lointain royaume afin de retrouver son futur mari, un bel homme de vingt ans son aîné. Mais ce dernier refuse finalement de la reconnaître comme sa femme. Dévastée par la tristesse, Élisa décide alors de prendre son destin en main et de découvrir quelle est sa mission. Alors qu'une armée menée par des êtres aux pouvoirs effrayants s'apprête à envahir et détruire son nouveau royaume, et que chacun à la cour tente de la manipuler, Élisa prend conscience que, non seulement sa vie, mais aussi le monde entier sont en danger. Comment une jeune fille qui ne connaît rien aux arcanes politiques, et tout aussi ignorante des choses de l'amour, pourrait être l'Élue qui sauvera l'humanité ? Élisa doit découvrir au plus vite l'histoire mystérieuse et les pouvoirs de la Pierre Sacrée, avant que l'ennemi ne vienne lui dérober le joyau qui orne son ventre et la prive de son héroïque et tragique destinée...



Chronique :

Tout d'abord, merci aux éditions Robert Laffont pour ce sympathique SP.

Il s'agit donc ici du premier roman de Rae Carson et l'auteur a opté pour une solution que certains trouveront simpliste afin de créer son univers : copier notre réalité en piochant un peu partout. Les paysages, les noms de personnages ou de lieux rappelleront donc quelque chose à la plupart d'entre vous et la Fantasy n'apparaîtra pas ici sous les traits de créatures ou d'animaux extraordinaires. Seule la Pierre Sacrée apporte une note de magie au roman et j'aurai tendance à dire que cela permet à un large public de s'approprier le livre (tout le monde n'apprécie pas la Fantasy "pure").
J'ai tout de même beaucoup sourit en lisant le nom du roi : Alejandro de la Vega (le "la" n'apparaît pas toujours, d'ailleurs). Ceux qui ont connu l'époque de Zorro reconnaîtront le nom de son père.

La première bouffée d'air frais qui ressort de l'histoire, c'est le personnage principal, Élisa. Jeune, grosse, boulimique, mal assurée, elle dénote du cliché habituel de la belle prête à affronter son sinistre destin. Non, cette jeune fille-là n'a rien d'extraordinaire, elle se réfugie dans les pâtisseries à la moindre tracasserie et ne tient pas à s'illustrer d'une quelconque manière. Elle laisse son père et sa sœur assurer cette tâche. Pourtant, elle sait qu'elle est l'Élue, mais cela n'a pas vraiment de signification pour elle.
Lorsque son père décide de la marier, son destin bascule et elle découvre enfin la "vraie" vie, celle que justement elle cherchait à éviter. De cette décision qu'elle ne comprend pas va découler tout un tas d'événements qui vont l'entraîner dans un tourbillon incontrôlable. Les mensonges du pouvoir, qu'elle a jusque ici soigneusement tenu éloignés de son existence, vont prendre une importance particulière. Par-dessus le marché, Élisa va découvrir l'amour, ce qui ne sera pas non plus de tout repos pour elle.
J'ai trouvé le rythme agréable, ni trop rapide, ni trop lent, et les informations sont divulguées avec intelligence, ce qui sert parfaitement l'intrigue. L'aspect politique est assez marqué mais cela passe très bien, grâce à la narration à la première personne qui donne un dynamisme à l'ensemble.

Les personnages sont agréables, bien que certains soient restés trop ternes à mon goût, et d'autres pas suffisamment présents (comme Hector). Bien entendu, le lecteur s'attache facilement à Élisa, sans toutefois éprouver trop de pitié (on a un peu envie de la secouer, par moments) et, si l'on se doute qu'elle ne va pas rester "la petite grosse effacée" du début, sa transformation est très bien décrite. Son parcours initiatique est d'ailleurs la véritable base du roman.

Le style de l'auteur est fluide, rythmé, rendu très efficace par le point de vue d'Élisa. Du coup, les chapitres s'enchaînent vite, on ne butte pas sur des passages en particulier, tout s'écoule naturellement. 

En bref, un roman agréable à lire, une aventure épique dans les intrigues de la politique et du pouvoir qui se lit avec plaisir. J'espère que les tomes suivants développeront l'aspect magique (beaucoup de questions subsistent sur la Pierre Sacrée) et aussi la relation entre certains personnages.
Le livre constitue une histoire à part entière (on peut dire qu'il y a une fin) mais il s'agit en fait d'une trilogie, dont le tome 2 est prévu pour octobre 2012.
Par contre, je dois bien avouer que je n'ai pas bien saisi le rapport entre le titre et l'histoire... plus tard peut-être ?
Quelques coquilles ont échappées à la correction, mais rien de bien méchant. 

La fille de braises et de ronces, Rae Carson
Éditions Robert Laffont
400 pages
14,90 euros

Une autre chronique de ce livre chez Book en Stock
0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés