Merlin, les années oubliées, T.A. Barron

Auteur : Lauryn Libellés :
Résumé :

Le jeune Emrys ignore tout de son identité. Ses premiers souvenirs remontent à l’âge de sept ans, lorsqu’il s’est réveillé sur une plage…
Une femme guérisseuse, Branwen, prétend être sa mère. Mais il refuse de la croire.
Aujourd'hui adolescent, Emrys est déterminé à découvrir qui il est. D'autant qu'il s'est mis à développer des pouvoirs hors du commun, qu'il ne parvient pas à contrôler.
Sa quête le mène sur la mystérieuse île de Fyncaria, peuplée de créatures aussi merveilleuses qu'inquiétantes.


Chronique :

T.A. Barron nous invite à découvrir la jeunesse de Merlin l'enchanteur grâce à sa saga comportant pas moins de 12 tomes ! Je ne suis pas fan des longues séries mais ce premier opus m'a intéressée et je pense que je partirai volontiers à la découverte de la suite, en espérant que cet intérêt ne retombe pas, à la longue.

Nous suivons donc le jeune Emrys, 7 ans, et sa mère Branwen depuis le jour où ils échouent sur une plage du Pays de Galles. Le garçon, amnésique, ne se rappelle ni son nom, ni son enfance, et il ne parvient pas à admettre que Branwen soit réellement sa mère. Il demeure persuadé qu'elle lui cache la vérité et son refus de parler du passé ne fait que renforcer cette certitude. Emrys grandit ainsi dans un petit village, tiraillé par toutes sortes de questions existentielles, jusqu'au jour où il utilise ses pouvoirs pour sauver sa mère, victime d'une agression. Il commet alors l'irréparable et, dans une stupide tentative pour rattraper son erreur, se retrouve gravement brûlé. Il perd la vue. Branwen le conduit alors dans un monastère où il va jurer de ne plus jamais utiliser ses pouvoirs. Mais, à 13 ans, le désir de connaître son histoire le pousse à entreprendre un voyage périlleux. À bord d'un radeau de fortune, il prend la mer et finit par découvrir l'île de Fyncaria, une terre qu'il pensait légendaire. Commence alors un périple hors du commun.

J'avoue ne plus me rappeler de l'histoire de Merlin (mais alors, pas du tout). Je serai donc incapable de faire le tri entre ce que l'auteur a imaginé et le reste. En réalité, c'est tout aussi bien car je pense que je n'aurai pas pu apprécier le récit de la même manière si j'avais eu encore en mémoire les ouvrages lus sur l'enchanteur. Ici, T.A. Barron introduit la notion de monde parallèle pour expliquer l'existence des lieux légendaires tel que Fyncaria, le mont Olympe, etc... j'ai trouvé l'idée intéressante et bien amenée, avec son côté bien / mal et son interaction avec les religions (même si je n'aime pas trop ça dans les romans, il faut bien avouer que c'est un incontournable avec Merlin). L'ensemble est donc cohérent, l'univers ainsi créé riche, avec des descriptions faciles à appréhender. On s'approprie donc très facilement cet univers foisonnant.
L'intrigue est assez classique avec la quête du héros, des compagnons, un méchant et des personnages "intermédiaires" mais cela n'a rien d'étonnant pour un roman jeunesse. En tant qu'adulte, j'ai rapidement deviné les différentes ficelles du récit mais là encore, c'est normal.

Côté personnages, Emrys est bien entendu le plus travaillé, le plus approfondi. On le suit durant une partie de son enfance avant le début de son périple et, du coup, il a déjà éveillé un intérêt chez le lecteur. Tantôt agaçant avec son obsession de découvrir ses origines et son caractère égoïste (du moins au début), tantôt attendrissant avec ses peurs et ses mésaventures, il ne laisse pas indifférent et j'ai trouvé que c'était cet aspect qui suscitait véritablement l'intérêt, pas seulement le fait qu'il est le héros de l'histoire. Ses compagnons rencontrés sur Fyncaria sont eux aussi bien rendus et j'ai eu une préférence pour Shim, le géant-nain. Le faucon au caractère irascible donne une petite touche savoureuse pas désagréable du tout.

J'ai lu plusieurs chroniques critiquant le côté "trop jeunesse" du style de l'auteur. Rappelons qu'il s'agit d'une saga destinée aux adolescents à partir de 11 ans donc, personnellement, je n'ai pas été étonnée. Le style est effectivement simple, fluide, sans lourdeurs ; tout en laissant une part belle aux descriptions (je pense surtout aux paysages, très bien rendus). J'ai juste regretté que, par endroits, il y ait beaucoup d’occurrences du verbe "être", pas toujours agréables à lire. Quelques répétitions et des coquilles sont aussi à déplorer, mais rien de bien grave.

Donc voilà, si vous souhaitez partir à la découverte de Merlin l'enchanteur sans vous prendre la tête avec ce qui est "vrai" ou pas et que vous n'êtes pas rebutés par les romans jeunesse, je vous recommande ce premier tome de T.A. Barron. De mon côté, j'espère que la série ne s’essoufflera pas car, 12 tomes, ça me paraît vraiment beaucoup !

À signaler : à la fin de ce tome, vous pouvez découvrir une partie du prologue du second volume. Une bien belle idée !

Merlin, les années oubliées
T.A. Barron
Nathan Jeunesse
368 pages
15,50 euros


0 commentaires |

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés