Retour sur... L'histoire sans fin

Auteur : Lauryn Libellés :
J'avais commencé à écrire des chroniques sur des livres parus il y a déjà quelques années, puis j'ai trouvé ça inadapté. En effet, la plupart a déjà de nombreux avis sur le net, en rajouter ne rime donc pas à grand-chose, il y a certainement mieux à faire... du coup, voici le premier article d'une série intitulée "Retour sur..." qui sera plus une présentation du livre qu'une chronique à proprement parler.

Je tenais, pour ce premier article, à revenir sur L'histoire sans fin, de Michael Ende, mon premier coup de cœur de lectrice.
Découvert par le plus grand des hasards, je l'ai feuilleté et deux choses m'ont intriguée : la présence de sympathiques lettrines et le fait qu'une partie du texte était en caractères gras. Un coup d'œil sur la quatrième de couverture et hop, dans ma besace ! Le soir même, me voici donc plongée dans l'univers du Pays Fantastique aux côtés de Bastien Balthasar Bux ("Un bien curieux nom, avec ses trois B" comme dirait le vieux Koreander) et j'avoue avoir lu jusque tard dans la nuit, réfugiée au fond de mon lit avec ma lampe torche (couvre-feu oblige). En deux jours, le livre était fini.
À l'époque, j'avais été fascinée par l'imagination débordante de l'auteur et aujourd'hui encore, je trouve que ce roman reste inégalé dans sa catégorie. Je le relis d'ailleurs régulièrement avec le même plaisir.
L'histoire est donc celle de Bastien, garçon au physique ingrat, souffre-douleur de plusieurs élèves de son lycée qui, un jour, vole un livre dans une librairie. Ce livre étrange qui l'attire tel un aimant s'intitule L'histoire sans fin. Il raconte la quête d'Atréju, jeune guerrier farouche qui, désigné par l'Impératrice du Pays Fantastique, doit partir à la recherche d'un sauveur capable d'enrayer l’inexorable phénomène de destruction qui sévit partout. Bastien, caché dans le grenier de son école, suit les aventures d'Atréju jusqu'à se rendre compte que lui-aussi fait partie de l'histoire. Il comprend alors qu'il doit rejoindre le Pays Fantastique pour accomplir sa propre quête.
La seconde partie du livre est certainement la plus riche, à mon sens. L'auteur y dévoile de nombreux aspects du Pays Fantastique, tous plus originaux les uns que les autres, et c'est un vrai plaisir de le découvrir au rythme des pages qui s'écoulent. Le style dynamique est aussi pour beaucoup dans cette réussite et j'aurai beaucoup aimé qu'une suite soit écrite. À plusieurs reprises, on peut lire : "mais ceci est une autre histoire, qui sera contée une autre fois." 

L'histoire sans fin, Michael Ende
Éditions Stock
460 pages
79 francs
On peut difficilement parler de L'histoire sans fin et ne pas citer les films. Le premier, sorti en 1984 et réalisé par Wolfgang Petersen, est certainement le moins mauvais des trois. J'ai franchement eu l'impression qu'il s'agissait d'un test avant de voir si cela valait le coup d'en faire d'autres... l'histoire a été adaptée pour rentrer dans la durée impartie et, de ce fait, le second film faisait plutôt pièce rapportée. Bref, j'avais été franchement déçue et, même si l'ensemble fonctionnait assez bien, je n'avais pas réussi à retrouver la beauté du roman. Deux choses m'avaient marquée : le fait que l'acteur choisi pour incarner Bastien n'avait rien d'un petit gros, comme dans le livre et, surtout, l'horreur du changement de nom du Blanc Dragon de la Fortune. Fuchur (un nom qui fait peluche, mais cela lui correspond bien) était devenu Falkor. Beurk ! Du coup, mis à part les créatures franchement bien faites, je n'avais pas été emballée du tout...
2 commentaires |
  1. je n'ai jamais lu le livre, mais petite j'avais été complètement charmée par le premier film (j'avais vu les deux suivants mais je ne m'en rappelle plus)

  1. Il n'est pas vain d'écrire sur d'anciens livres si tu le fais avec un regard neuf ou original ;)

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.

À propos de ce blog

Chroniques des littératures de l'imaginaire (jeunesse ou adulte), avec aussi du polar et du thriller. Lecture sur papier ou en numérique, auteurs édités ou auto-édités.

Nombre total de pages vues

Membres

Messages les plus consultés